linogravure, illustration, peinture, cours dessin / les portraits de Méduse
904
page-template-default,page,page-id-904,bridge-core-2.2.3,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1200,qode_popup_menu_push_text_right,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-21.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

D’où je viens ?

Ma formation d’illustratrice m’a longtemps porté vers la peinture à l’huile : le plaisir des variations colorées, le jeu des détails, l’onctuosité de cette matière et le maniement du pinceau…

Mais quelque chose m’aimantait depuis longtemps : j’étais attirée par des graphismes plus simples, l’efficacité des images réduites à un nombre minimal de couleurs me tapait dans l’œil.

Alors j’ai acheté mes premières gouges, un rouleau et quelques encres typographiques et l’alchimie fut immédiate. Le plaisir de graver, de créer une image en pleins et en creux, et cette étape de l’encrage qui révèle l’étendue des possibles d’une plaque qui semblait inerte quelques minutes auparavant, cela a à voir avec la magie.

Pourquoi la linogravure ?

La linogravure représente la simplification subtile que j’ai toujours souhaité atteindre, avec à l’arrivée un message clair et percutant.
Un retour à l’essentiel, à l’intransigeance du procédé et à l’authenticité de la trace laissée. De plus l’assemblage des motifs est infini.

Et le terme « infusion de Mer » ?

Je viens du Mâconnais, entouré de terres viticoles. Nous venons d’emménager à Trégastel, mus par un amour inconditionnel pour cette région.
Alors cette première série raconte forcement la mer, ses habitants, la Bretagne et ses couleurs. L’infusion c’est cette atmosphère iodée qui enivre et qui nous laisse béa devant ces paysages méditatifs.

 

 

mes linogravures

retour à l’accueil

me contacter