Portraits personnalisés à la peinture à l'huile de Clarisse Galléa / Les Portraits de Méduse
11
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-11,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1200,qode_popup_menu_push_text_right,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-13.1.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive

 

Clarisse Galléa

J’ai fait des études de dessin car une seule chose m’importait : apprendre à dessiner. J’ai été reçue en Arts Appliqués à Olivier de Serres à Paris, école où j’ai passé un an. Puis je me suis tournée vers une école plus académique, l’école Emile Cohl à Lyon. Cette école propose une approche très pragmatique du dessin : de la technique, de la pratique. Et elle impose des résultats.

Je suis devenue illustratrice. Mais rapidement, je n’ai pas ressenti la joie espérée à la réception des albums. Malgré le travail fourni et l’investissement. J’ai continué mes recherches.

Je suis devenue enseignante, le contact avec un public et la transmission du savoir m’a touché et rempli. En parallèle j’ai peins des tableaux, fais des expositions. Un sentiment de liberté commençait à naître.

Au bout de ce parcours les « Portraits de Méduse » : peindre l’autre, c’est-à-dire VOUS. A travers mon regard, mon univers, être votre palette et vos pinceaux pour que vous puissiez vous raconter tel que vous le désirez.

Qui est Méduse ?

Méduse est un personnage emblématique de la Mythologie Grecque. C’est une figure énigmatique qui me fascine par son charisme depuis ma plus tendre enfance.

Méduse est l’une des trois Gorgones. Autrefois très belles, ces trois sœurs furent transformées en monstre à la tête auréolée de serpents à cause de leur arrogance.

Qui croisait le regard de Méduse se retrouvait pétrifié en statut de pierre.

L’histoire de Méduse est un récit initiatique qui nous fait suivre l’évolution de ce personnage qui peut être, positive ou négative.

Pour ma part c’est une maitresse dans l’art de l’introspection. Elle a toute sa place dans cette aventure.

Quel portrait ?

Pourquoi un portrait semi-réaliste alors qu’une photo semble plus ressemblante ?

Parce que je propose de peindre votre visage éclairé sous un autre angle que celui du photographe. Un alter ego, celui que vous souhaiteriez être, celui que vous pensez être réellement, celui que vous ressentez intimement … je vous laisse choisir votre uniforme.

Pourquoi un animal ?

Ma proposition fait entrer en scène un animal Totem. Cet animal peut représenter la partie inexplorée de notre personnalité, une partie de soi dont nous taisons la présence.

Ou bien il peut représenter un potentiel non exploité ou encore un chemin que nous n’osons emprunter.

Je vous demanderai de faire votre choix, il est intime et personnel.