Linogravure de Clarisse Galléa / Les Portraits de Méduse
11
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-11,bridge-core-2.4.9,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1200,qode_popup_menu_push_text_right,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-23.4,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.0,vc_responsive

 

Clarisse Galléa

J’ai étudié le dessin car une seule chose m’importait : apprendre à dessiner. J’ai suivi à Paris pendant 1 an l’enseignement de l’école des Arts Appliqués Olivier de Serres. Mais cet enseignement n’était pas assez spécifique, c’est pourquoi j’ai ensuite intégré une école plus académique, l’école Émile Cohl à Lyon. Elle propose une approche très pragmatique du dessin : de la technique, de la pratique, de la technique, de la pratique…

Et puis je suis devenue illustratrice. Le travail solitaire, malgré l’échange avec les éditeurs, ne me comblait pas autant qu’espéré.  J’ai alors continué à chercher ma voie.

Je suis ainsi devenue enseignante, le contact avec les élèves et la transmission du savoir m’a touché et rempli. En parallèle j’ai peint des tableaux, fais des expositions. Un sentiment de liberté commençait à naître.

Au bout de ce parcours « les Portraits de Méduse » : transmettre ce que j’ai appris, ce qui m’anime depuis toujours, et le partager avec VOUS.

Quel enseignement ?

Pour ma part la création est un des rares espaces où l’on puisse exister réellement sans comparaison et sans jugement. C’est un temps pour soi, pour être libre et s’octroyer un peu de bienveillance.

Quelque soit la technique enseignée, je souhaite que tous puissent s’approprier la confiance pour créer et devenir autonome. Et que chacun puisse prendre du plaisir. C’est le seul point de départ pour pouvoir progresser et s’épanouir.

Qui est « Méduse » ?

Méduse est un personnage emblématique de la Mythologie Grecque. C’est une figure énigmatique qui me fascine par son charisme depuis ma plus tendre enfance.

Méduse est l’une des trois Gorgones. Autrefois très belle, elle et ces deux sœurs furent transformées par Poséidon, dieu de la mer, en monstre à la tête auréolée de serpents. Qui croisait le regard de Méduse se retrouvait pétrifié en statut de pierre.

L’histoire de Méduse est un récit initiatique. Elle est à la fois terrifiante et majestueuse. Mais c’est avant tout pour moi un personnage secret et pudique qui ne fait que réagir à l’hostilité dont le monde fait preuve envers elle.

Quant à la méduse, cet animal marin à la silhouette mouvante et hypnotisante, elle est aussi, tout comme sa comparse, à la fois redoutée et respectée. De par son ondulation et sa couleur opaline c’est un animal qui reste à part. Elle a toute sa place dans cette aventure.

Pourquoi « les portraits » ?

Les « portraits » de Méduse c’était avant tout des portraits « sur mesure » qui visaient à révéler l’authenticité et la part occulté, voir fantasmée de la personne peinte. Un animal totem entrait en scène pour accentuer le caractère du portrait.

Les portraits sont restés malgré l’évolution de mes recherches artistiques. Parce que mon activité fait apparaître plusieurs facettes de mon travail de plasticienne, ces multiples aspects sont autant de miroirs sur ma personnalités qui se nourrissent les uns les autres :
facette de transmission d’un savoir, d’une sensibilité et d’une connexion tourné vers les autres, facette créative tournée vers mes goûts personnels et mon monde intérieur. Voici l’histoire des portraits de Méduse.

 

mes créations

portfolio

retour à l’accueil